Collège Les nénuphars de Bréval - FCPE

15 novembre 2013

Liste des parents délégués aux conseils de classes 2013-2014

 

 

 

Chers parents,

Vous trouverez ci-dessous la liste des parents délégués qui siègent aux conseils de classes du collège "Les Nénuphars" de Bréval.

Nous sommes à votre écoute et restons à votre entière disposition.

Bien cordialement,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Classe

Nom du parent

Nom de l’enfant

 (si différent)

Prénom

du parent

 

Adresse électronique

 

N° de téléphone

 

 

6A

 

 

 

Titulaires :

MARY

 

PHILIBERT

 

Suppléant :

SAUVEUR

 

 

 

Nathalie

 

Christelle

 

 

Flora

 

 

annamena@orange.fr

 

stephane.philibert1@free.fr

 

 

flora.sauveur@laposte.net

 

 

06 30 19 64 83

 

06 73 06 31 58

 

 

06 20 91 50 78

 

 

6B

 

 

 

CHENU

 

HUAN

 

Sylvain

 

Véronique

 

sylvainchenu1@gmail.com

 

veronique.huan@ac-versailles.fr

 

06 11 28 47 34

 

06 78 91 31 44

 

 

6C

 

 

BOUTILLIER

 

LENFANT

 

 

Stéphane

 

Magalie

 

stefbout@club-internet.fr

 

magalie.lenfant@ac-versailles.fr

 

06 35 36 03 59

 

06 84 05 10 80

 

 

6E

 

 

Titulaires :

GALIMARD

 

 

TOUCHÉ-JOUVEL

 

Suppléants :

GEUSA

 

LAROCHE

 

 

Carine

 

 

Cécile

 

 

Isabelle

 

Nadège

 

cagal@free.fr

 

 

ltouche@hotmail.com

 

 

gefrisa@bbox.fr

 

laroche.nad@gmail.com

 

06 89 87 23 91

 

 

06 31 92 57 25

 

 

06 99 68 94 04

 

06 76 74 54 56

 

Classe

Nom du parent

Nom de l’enfant

 (si différent)

Prénom

du parent

 

Adresse électronique

 

N° de téléphone

 

 

 

 

5A

 

 

MICHIELS

PELTIER Julie

 

 

NIVELLE-CASSIERE

CASSIERE Lou-Anne

 

 

Nathalie

 

 

 

Christine

 

nathalie.michiels@nsg.com

 

 

 

nivellecassiere@hotmail.fr

 

06 72 04 66 00

 

 

 

06 38 95 27 80

 

 

5B

 

 

 

BRESSON

 

SÉRIÉ

 

Céline

 

Philippe

 

franck.bresson@orange.fr

 

philippeserie@sfr.fr

 

06 07 53 08 09

 

06 17 39 04 91

 

 

5C

 

 

HILAIRE

 

FORTUNY

 

Marie-Cécile

 

Fati

 

marie.cecile.hilaire@gmail.com

 

ffortuny@cegetel.net

 

06 49 83 55 00

 

01 30 33 71 36

 

 

 

5D

 

 

 

GAREAU

 

 

VAUGRENARD

 

 

Lina

 

 

Sophie

 

lina.gareau@orange.fr

 

 

sophie.vaugrenard@groupevalophis.fr

 

06 81 13 42 59

 

 

06 62 73 88 81

 

 

5E

 

 

 

 

NICOLAS

 

 

 

 

Emmanuelle

 

 

 

 

regis.nicolas6@wanadoo.fr

 

 

 

 

06 98 90 95 58

 

 

 

 

Classe

Nom du parent

Nom de l’enfant

(si différent)

Prénom

du parent

 

Adresse électronique

 

N° de téléphone

 

 

4A (*)

 

 

 

 

GAREAU

 

 

 

 

Lina

 

 

lina.gareau@orange.fr

 

 

06 81 13 42 59

 

 

4B

 

 

 

DELAHAYE

 

 

MOLINIER

 

Nathalie

 

 

Sébastien

 

andelahaye@free.fr

 

 

seb.molinier11@gmail.com

 

06 10 79 45 33

 

 

06 07 78 34 80

 

 

4C

 

 

LHUILLIER

 

Cécile

 

c.lhuillier@hotmail.fr

 

06 76 88 57 58

 

4D

 

 

PEROUELLE

 

Nathalie

 

david.perouelle0175@orange.fr

 

06 71 73 89 25

 

 

4E

 

 

 

ANDRÉ

(MERLON)

 

Élodie

 

eddyande@free.fr

 

06 03 73 74 68

 

(*) La FCPE regrette qu'aucun parent de cette classe ne se soit présenté en tant que parent-délégué, c'est un parent déjà délégué dans une autre classe qui  va pallier à ce manque. Il est encore temps de vous manifester :

philippeserie@sfr.fr, 06 17 39 04 91

 

 

 

Classe

Nom du parent

Nom de l’enfant

(si différent)

Prénom

du parent

 

Adresse électronique

 

N° de téléphone

 

 

3A (*)

 

 

 

 

VAUGRENARD

 

 

 

Sophie

 

 

sophie.vaugrenard@groupevalophis.fr

 

 

06 62 73 88 81

 

3B

 

 

HILAIRE

 

Marie-Cécile

 

marie.cecile.hilaire@gmail.com

 

06 49 83 55 00

 

 

3C

 

 

 

 

EMERY

 

 

Sophia

 

 

sophia.emery@wanadoo.fr

 

 

06 76 76 99 07

 

 

3D

 

 

 

 

GALIMARD

 

 

Carine

 

 

cagal@free.fr

 

 

06 89 87 23 91

 

 

3E

 

 

 

BOUTILLIER

 

LANQUEST

 

 

Stéphane

 

Isabelle

 

stefbout@club-internet.fr

 

isa.lanquest@orange.fr

 

06 35 36 03 59

 

06 77 78 10 00

 (*) La FCPE regrette qu'aucun parent de cette classe ne se soit présenté en tant que parent-délégué, c'est un parent déjà délégué dans une autre classe qui  va pallier à ce manque. Il est encore temps de vous manifester :

philippeserie@sfr.fr, 06 17 39 04 91

Posté par nenuphars78 à 13:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Compte Rendu de la commission menu du 2 octobre 2013

COMPTE-RENDU DE LA COMMISSION MENU DU 2 OCTOBRE 2013
PRÉSIDÉE PAR MADAME AMRI, GESTIONNAIRE


Étaient présents :
Mme Lila AMRI, gestionnaire, Mme Céline LAOT, infirmière, Mme Lina GAREAU, représentant de la FCPE, M. Philippe SÉRIÉ, représentant de la FCPE, Léna GONZALEZ-BOUTILLIER (arrivée à 10h15), élève de 5e.


Étaient absents :
M. RHODDE, chef de cuisine, Mme LENFANT Magalie, représentant de la Vie Scolaire.


Au début de la séance, les points suivants ont été évoqués :


 M. RHODDE est arrêté jusqu'au 13 octobre inclus. C'est la raison pour laquelle, il y eut des changements dans les menus (par exemple, des steaks ont remplacé les ailes de raie). Mme AMRI nous a fait part des difficultés qu'elle a rencontrées pour effectuer ces aménagements conjoncturels. M. BOULINEAU, chef de cuisine volant, rattaché à la Direction de la Gestion de l'Éducation de la Jeunesse et aux Sports du Conseil Général, déjà en poste l'année dernière, le remplace dès le jeudi 3 octobre pour quelques jours seulement (il n'est pas prévu pour l'instant jusqu'au retour de M. RHODDE). Mme AMRI précise également qu'un agent de service est absent jusqu'au 9 octobre inclus.

La semaine du goût (fromages et pains) prévue à partir du 14 octobre est maintenue et si toutefois, M. RHODDE devait être prolongé, des aménagements dans le menu s'avèreront nécessaires.

L'établissement des menus prévus pour les semaines du 7 octobre au 15 prochain a été fait : des ajustements ont eu lieu afin d'assurer un meilleur équilibre à chaque repas.


La commission a évoqué un point particulier relatif à l'ordre de passage des élèves à la cantine. Elle s'est interrogée sur l'existence d'un roulement dans le passage des classes au sein d'un même service. Nous allons demander confirmation ou infirmation à Mme LENFANT.

Par ailleurs, ont été mises en évidence, des difficultés que rencontre la vie scolaire à appliquer l'ordre de passage des classes, en faisant l'appel. La commission va suggérer à Mme LENFANT d'afficher à la porte d'appel de la cantine, l'ordre de passage dans chaque service de cantine. Cela devrait permettre de fluidifier celui-ci (en parallèle, cette préconisation sera soumise à Mme DRUART).


Mme LAOT nous a lu des extraits du cahier de remarques et doléances des élèves prévu à cet effet au secrétariat à la loge. Il est à noter que l'année dernière, ce cahier mis à leur disposition à la vie scolaire n'avait pas rencontré un franc succès (son déplacement fut donc judicieux). Il apparaît que la tendance générale serait à augmenter la fréquence des frites, hamburgers, etc ... Mme LAOT qui passera dans chaque classe les informera des règles générales d'équilibre alimentaire et/ou des normes du ministère de la santé relatives à leur fréquence.


L'éventualité de la remise de micro-ondes a été évoquée, la commission rappelle que l'année dernière, son utilisation avait été détournée de sa fonction initiale, des élèves y faisaient fondre du fromage avec du pain ! La commission demande de resensibiliser les élèves au respect de l’usage du micro-onde Un nouvel essai pourrait être tenté, bien évidemment après demande auprès de la direction.


Léna GONZALEZ-BOUTILLIER nous a relaté le fait suivant : un jour, il manquait du fromage et des desserts. Mme AMRI l'a invitée à ne pas hésiter à en faire part au personnel de cantine si cela se reproduisait. A été évoqué également le manque parfois de temps pour la prise de repas (l'affichage suggéré devrait, s'il est mis en place, permettre de solutionner ce problème).

Il y a environ 460 demi-pensionnaires chaque jour et en moyenne, chaque élève dispose de 20 minutes pour déjeuner.


La commission s'est terminée non sans rappeler la perte de temps liée à la discipline durant le service de la cantine. Que le passage dans chaque classe prévu par un représentant de la Vie Scolaire puisse ainsi sensibiliser les élèves au fait que ces dysfonctionnements, avant tout, les pénalisent eux-mêmes.

Posté par nenuphars78 à 12:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2013

Elections des représentants des parents d'élèves au conseil d'administration du collège "Les Nénuphars" de Bréval pour 2013-2014

Les élections des représentants des parents d'élèves au conseil d'administration du collège "Les Nénuphars" de Bréval auront lieu le vendredi 11octobre 2013 de 12h à 16h au collège.

Vous trouverez ci-joint la liste des candidats FCPE et leur profession de foi ainsi que le rappel du règlement du vote.

LISTE_DES_CANDIDATS

PROFESSION_DE_FOI_2013

REGLEMENT_VOTE

Nous avons besoin de vos votes pour continuer nos actions au service de tous les enfants.

Nous comptons sur votre participation.

Bien cordialement

 

Posté par nenuphars78 à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2013

ASSEMBLEE GENERALE FCPE 2013

Chers parents

Nous espérons que vos vacances se sont bien passées et nous vous souhaitons un excellente rentrée.

Nous vous invitons à venir participer à notre Assemblée Générale qui aura lieu le samedi 21 septembre au réfectoire du collège de 11h à 13h.

Ordre du jour :

  • bilan de l’année 2012/2013
  • projets pour l’année 2013/2014
  • inscriptions (organisation de la représentation des parents d’élèves aux conseils de classe et dans les différentes instances du collège).

Nous comptons sur votre présence.

A très bientôt

Posté par nenuphars78 à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2013

COMMISSION MENU du 16 janvier 2013

COMPTE-RENDU DE LA COMMISSION MENU DU 16 JANVIER 2013

Étaient présents :
Mme Lila AMRI, gestionnaire, Mme Céline LAOT, infirmière, M. BOULINEAU, chef de cuisine volant, rattaché à la Direction de la Gestion de l'Éducation de la Jeunesse et aux Sports du Conseil Général, Mme TONNI Claudine, remplaçante du chef de cuisine, Mme CHRIST Katia, représentant de la Vie Scolaire, Mme PROUST Chantal, représentant du FCPE, M. SÉRIÉ Philippe, représentant du FCPE, Élise PÉROUÊLLE, élève de 5e, Théo HAMON, élève de 5e.
Étaient absents :
Mme DRUART, principale.
Au début de la séance, plusieurs problèmes ponctuels relatifs à la cantine ont été évoqués :
 Des crachats dans certaines carafes d'eau constatés par des élèves lors du deuxième service (confirmés par les élèves présents).
Il a été décidé à titre expérimental de ne plus laisser les carafes d'eau du premier service. Mme TONNI s'est proposée de les nettoyer entre les deux services et puis seraient remis sur les tables avec le concours du ou des élèves qui auront été punis et devant effectuer un travail d'intérêt à but éducatif. Ce processus peut s'avérer efficace, une seule réserve subsiste pourtant, soulevée par Mme AMRI : que ce changement de carafes en fin de premier service ne provoque pas trop de mouvements supplémentaires et n'encombre pas davantage les allées entre les deux services. Mais il apparait opportun de tenter cette expérimentation, ce qui permettrait, espérons-le, de pouvoir sensibiliser l'ensemble des élèves.
 Des plats refroidis (confirmés par les élèves présents).
M. BOULINEAU, très sensible à cette remarque, va donner la consigne à son équipe de ne pas préparer des assiettes de manière importante et anticipative mais plutôt de les servir au fur-et-à-mesure, afin de réduire leur temps de présence sur les présentoirs. Certes, un micro-onde est disponible mais un seul ne peut être la panacée (même si Mme AMRI nous apprit qu'un second devrait être acheté). Il est possible aussi de penser que les élèves puissent éventuellement inverser l'ordre dans la prise de leur repas.
 Des élèves se plaignent de ne pas avoir assez de temps pour déjeuner (récurrent lors des questionnaires délivrés aux parents avant les conseils de classe).
Mme AMRI nous répondit que dans de tels cas, bien souvent , des élèves ne passent pas à leur service, attendant le copain d'une autre classe, ce qui désorganise le nombre d'enfants prévu au premier puis au deuxième service (les retardataires ne prenant leur repas alors qu'en dernier). Il serait nécessaire, par l'intermédiaire notamment des délégués de classe, de rappeler à tous les élèves, cette règle précise de bon fonctionnement du service, pour
rappel, c'est 480 repas qui sont servis tous les jours (élèves et personnel confondus) !.
 Des bouts de verre ont été décelés dans une assiette.
Mme TONNI fut formelle, il est impossible que ceux-ci résultent lors de la phase de préparation des plats. Comme ce jour-là, il y eut de la « casse » en salle, il est envisageable d'imaginer un acte délibéré de malveillance de la part d'un élève. Quoiqu'il en soit, cet incident s'avère un épiphénomène.
 Ce qui nous amène à évoquer de manière plus générale l'organisation de la surveillance.
Nous apprenons qu'ils ne sont que trois (et bientôt que 2 momentanément !) pour gérer à la fois, les casiers, le portail, la salle des cartables, faire l'appel.
 Enfin, furent évoquées des remarques relatives à la quantité et à l'assaisonnement.
M. BOULINEAU rappelle que tout élève peut venir rechercher un surplus si besoin, mais en ce qui concerne l'augmentation du sel, il est extrêmement très attentif aux normes établies par le décret n° 2012-144 du 30 janvier 2012 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration des établissements sociaux et médico-sociaux dont l'entrée en vigueur aura lieu le 1er juillet 2013 (pour rappel joe PDF).
Celui-ci définit notamment les règles adaptées pour le service de l’eau, du pain, du sel et des sauces (voir article 1er).
La commission précise encore une fois qu'un cahier dédié à toutes remarques est disponible dans le bureau de la Vie Scolaire qui pour l'instant reste vierge. Celui-ci permet d'y inscrire des suggestions de menu, plat, tout ce qui peut participer à faire évoluer la cantine positivement (appréciation des plats proposés, ...). Cette information doit être, semble-t-il, relayée par chaque délégué de classe.
Enfin, s'est posée la question de l'opportunité du lieu choisi pour ce cahier. Peut-être, qu'à la sortie de la cantine, il serait plus visible et donc plus utilisé. Rien n'est tranché aujourd'hui.
M. BOULINEAU nous présenta un Plan alimentaire en restauration scolaire (voir FORMATION PLAN ALIMENTAIRE PDF), issu de l'Association Pour l'Achat dans les Services Publics (APASP). Ce plan repose sur le principe que l’alimentation, nécessaire physiologiquement et indispensable au bien-être et à la santé, ne doit pas être vécue uniquement comme une obligation. Elle doit devenir un moment privilégié de découverte et toujours rester un moment de plaisir. En outre, l’objectif de cette formation est de faciliter l’élaboration des menus et ainsi participer à l’amélioration de la qualité des prestations fournies aux élèves en répondant aux recommandations nationales.
M. BOULINEAU insista sur le fait que ce plan alimentaire correspond à la représentation sur un temps donné de structures de menus sur la base de 20 repas. Il reprend les catégories de produits sans citer
l’espèce des denrées, ni le type de préparations culinaires. Bien évidemment, cette formulation permet ultérieurement de varier au maximum les menus et de les adapter aux habitudes, aux besoins alimentaires des élèves et/ou aux contraintes de l’établissement. Son objectif est de garantir un équilibre alimentaire, d'aider à l’élaboration des menus par une grille préétablie, d'offrir une diversité maximale et de faciliter la gestion des stocks. (B.O. du 28 Juin 2001 et les recommandations
du GEMRCN) (voir pour rappel tableau des fréquences selon le GERMCN PDF). M. BOULINEAU rappela notamment qu'il ne peut pas dépasser 4/20 dans la fréquence de produits frits plats protidiques ou garnitures. Il doit suivre cet arrêté relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire, rendant son application obligatoire pour les acteurs de la restauration scolaire.
M. BOULINEAU nous présenta le tableau général du plan alimentaire qu'il a échafaudé compte tenu de toutes les contingences à respecter semaine par semaine conformément audit décret (chaque couleur ayant une signification de fréquence particulière en fonction des types d'aliments) (voir plan alimentaire.PDF). D'où découlent les menus effectués avec soin et proposés à nos élèves au collège (menuCOLLEGE Janvier et Février.PDF). On peut noter comme prévue lors de la précédente commission du 24 octobre dernier, la mise en place de potages pour l’hiver.
Mme LAOT nous a évoqués son souhait de renouveler avec Mme BOUTILLIER, l'expérience des petits déjeuners faite au printemps dernier pour les enfants de 6e offerts intégralement par l’enseigne Intermarché. Elle espère le faire avec les 5e (mais salé et non sucré cette fois-ci).
Mme AMRI nous apprend que les pains seront désormais commandés à Intermarché, seul à pouvoir fournir 500 petits pains quotidiennement, dans la région proche (et économiquement viable).
Enfin, sous l'impulsion de Mme Céline LAOT, il est prévu la création du Comité d'Éducation à la Santé et à la Citoyenneté (C.E.S.C.) dont la mise en place aura lieu avant la fin de cette année scolaire.
Ce Comité définit et conduit des actions d'éducation et de prévention des conduites à risques
dans le domaine de la santé (négligence, dépendances) et de la citoyenneté (violence, discrimination) (CESC.PDF).
1°) Ses objectifs (liste non exhaustive)
 Mobiliser les adultes (personnels de l'établissement, parents, …) et les élèves autour d'objectifs clairs ;
 Améliorer le climat des relations entre tous les membres de la communauté éducative ;
 Relayer en cohérence les politiques nationales, académiques et locales concernant la santé et la citoyenneté.
2°) Ses missions (liste non exhaustive)
 Contribuer à la mise en place de l'éducation citoyenne ;
 Préparer le plan de prévention de la violence, participer à l'élaboration du diagnostic de sécurité ;
 Définir un programme d'éducation à la santé et à la sexualité et de prévention des comportements à risques
Il s'avère possible d'y ajouter à ces missions, celle de sensibilisation pour une meilleure éducation alimentaire. La cantine est un lieu privilégié des élèves. Les menus établis méritent d'être compris, ce qui entraînerait ipso facto une meilleure adhésion à la démarche entreprise par M. BOULINEAU, sensible à la santé et à l'équilibre de chaque élève. L'expliquer (la présentation de chaque aliment n'étant jamais fortuite) concourrait certainement à une perception plus positive de la part des élèves de celle-ci et a fortiori un plus grand respect de tous.Toute l'équipe professionnelle tient à stopper l'évolution négative en ce qui concerne le poids de l'élève et de parfaire l'éducation alimentaire (manger mieux, autrement).
3°) Composition
Sous la présidence du chef d'établissement, le C.E.S.C. réunit :
 Les personnels d'éducation, sociaux et de santé de l'établissement et des représentants des personnels enseignants, ainsi que des parents et des élèves, tous désignés par le chef d'établissement sur proposition des membres du conseil d'administration (CA) ;
 Les représentants de la commune et de la collectivité de rattachement membres du CA ;
 Les personnes ressources représentantes des partenaires (cf. point 5 – partenariats) ;
 Toute personne dont il estime l'avis utile en fonction des sujets traités.
4°) Fonctionnement
 Réuni à l'initiative du chef d'établissement ou à la demande du conseil d'administration ;
 Chaque établissement détermine ses modalités de fonctionnement : calendrier des réunions, projets, participation des différents partenaires, … ;
 Évaluation des projets et bilan annuel du programme ;
 Il est souhaitable d'informer le CA sur le fonctionnement du C.E.S.C.
BILAN : Il s'avère plus que jamais qu'une prise de conscience de tous est indispensable. Une alimentation saine et équilibrée participe à une bonne évolution de l'enfant et donc à les mettre dans les meilleures conditions possibles pour parfaire leur éducation scolaire.
En accord avec Mme AMRI, il a été demandé de mettre en ligne sur le site du collège, ledit rapport de la présente commission (pièces jointes comprises parce qu'initiatiques) ainsi que la précédente, afin d'assurer un précieux besoin d'informations destinées aux parents.

Posté par nenuphars78 à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]



26 mars 2012

Organisme de séjour linguistique Espagne

Voici  les coordonnées de 2 organismes fiables et sérieux au cas où certains élèves souhaiteraient faire un stage linguïstique en Espagne durant les vacances scolaires.

> 1) CLC: site WEB: www.clc.fr

> bureau parisien: 33, avenue d'Italie-bureau C4 75013 Paris. tél: 0143352305

> 2) VTF: brochure "cap au sud"; séjours en France et à l'étranger de 4 à 17 ans.

> site WEB: www.vtf-vacances.com

> bureau parisien: VTF 15, rue Gay Lussac 75005 Paris. FAX: 0144071830

> Tél: 0825 813 123

 

 

Posté par nenuphars78 à 19:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

VOUS AVEZ DES DIFFICULTES AVEC VOTRE ADOLESCENT

IPT association à l'écoute des parents qui ont des difficultés avec leur ado

Sachez que vous pouvez vous adresser à cet organisme si vous avez des

difficultés avec un ado (quelles qu'elles soient) ou si vous vous posez

des questions sur l'adolescence.

Comme tous parents vous vous posez des questions.

Vous pouvez trouver un accompagnement ou un soutien auprès d'une psychologue.

Consultations confidentielles et gratuites sur rendez-vous.

Consultations dans les locaux de l'association IPT

10 rue Planty

78200 Mantes la Jolie

Lundi, mercredi et jeudi jusqu'à 17h30

Mardi jusqu'à 19h

Vendredi jusqu'à 16h30

Pour tous renseignements : 01.30.33.06.96


Posté par nenuphars78 à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 mars 2012

Harcèlement ????

QU’EST-CE QUE LE HARCÈLEMENT EN MILIEU SCOLAIRE ?

Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique commise avec l’intention de nuire. Cette violence se retrouve aussi au sein de l’école. Elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre.
Lorsqu’un enfant est insulté, menacé, battu, bousculé ou reçoit des messages injurieux à répétition, on parle donc de harcèlement.
Les 4 caractéristiques du harcèlement en milieu scolaire :
•   La violence : c’est un rapport de force et de domination entre un ou plusieurs élèves et une ou plusieurs victimes.
•   La répétitivité : il s’agit d’agressions qui se répètent régulièrement durant une longue période.
•   L’intention de nuire : le but est de blesser, d’intimider, de mettre en difficulté, et/ou de ridiculiser l’autre.
•   L’isolement de la victime : la victime est souvent isolée, plus petite, faible physiquement, et dans l’incapacité de se défendre.

Ne pas oublier le cyberharcélement.

Avec l’utilisation massive des nouvelles technologies, le harcèlement entre élèves peut se poursuivre, voire débuter, en dehors de l’enceinte des établissements scolaires. On parle alors de cyber-harcèlement.
EN PREVENTION :   
-la surveillance
-encourager les enfants à parler
-encourager le dialogue avec les enseignants et autres.

LES SIGNES PHYSIQUES :

-traces de coup
-blessures
- vêtement abimé
-vol
- manifestation de stress

LES TROUBLES COMPORTEMENTAUX :

-Refus de se reveiller le matin
-Refus d’aller en classe
-Maux de tête, de ventre
-Attitude défensive, agressivité soudaine
-Dévalorisation qui ne correspond pas à la réalité
-Absentéisme( démarche d’évitement )
-Redoublement, changement d’établissement, réorientation
- Chutes des résultats scolaires
-Sentiments d’injustice

LA CONDUITE A TENIR :   

-prendre contact avec l’établissement (Principale, CPE, infirmière)

-voir aussi

Harcèlement à l’école : le 0808 80 70 10 à votre écoute
Claques, injures, rumeurs... Dans le cadre de la campagne contre le harcèlement à l’école lancée par le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, retrouvez le numéro d’appel "stop harcèlement" au 0808 80 70 10.
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 21h et le samedi de 9h à 13h (sauf les jours fériés), ce numéro est accessible gratuitement depuis les téléphones fixes et portables. A l’autre bout du fil, des conseillers-psychologues, des juristes et des conseillers scolaires sont à votre écoute afin de vous donner des conseils et de vous mettre en contact avec le référent "harcèlement" présent au sein de chaque académie.
Pour sa part, le numéro "net écoute" est joignable au 0820 200 000 pour répondre à toutes vos questions sur le cyber-harcèlement. Ce numéro gratuit, anonyme et confidentiel est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h. Un écoutant vous apporte ses réponses en fonction de votre profil (élèves, parents, professionnels de l’éducation).


Posté par nenuphars78 à 23:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2011

COMPTE RENDU DE LA CONFERENCE SUR L ADOLESCENCE


Introduction :

Pourquoi cette réunion ?

Ø    Une demande forte des parents de l’année dernière au cours des différentes réunions parents/professeurs. Des parents étaient demandeurs de conseils face à certains comportements de leurs ados, pour lesquels ils avaient du mal à faire face (manque de sommeil à cause de jeux vidéos;…).Ces comportements avaient des répercussions importantes voir très importantes sur les résultats scolaires et les relations au sein de la famille.

Ø    Au cours d’une formation proposée par IPT, il a semblé pertinent aux professeurs, que les parents entendent un discourt de professionnel pour décrire les adolescents. Un discourt clair et accessible à tous, qui pourrait faciliter le dialogue entre les parents et leurs ados.

Les projets de prévention dans l’établissement pour la promotion de la santé :

Actuellement, un projet d’adulte ressource se met en place dans l’établissement.

Les élèves en décrochage ou avec un comportement déviant sont repérés par l’équipe pédagogique.

Un projet de prévention en construction sur le niveau 6ème, avec notamment une approche de développement des compétences psychosociales pourrait être mis en place.

Rappel compétences psychosociales : « la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne.

Cette démarche favorise la promotion de la santé par tout ce qui a trait au renforcement de l’estime de soi.

Ces compétences psychosociales sont par couples :

Savoir résoudre un problème

Savoir communiquer efficacement

Avoir conscience de soi

Savoir gérer son stress

Avoir une pensée créative

Savoir prendre une décision

Etre habile dans les relations interpersonnelles

Avoir de l’empathie pour les autres

Savoir gérer ses émotions

Avoir une pensée critique

Conférence par Mme Christelle LELONG et Mme Aude STEHELIN psychologues du point écoute parents d’IPT.

1.    Présentation d’IPT et de sa démarche de soutien à la parentalité avec une possibilité d’écoute des parents.

L’association IPT offre la possibilité aux parents d’être entendu et de solliciter une aide des psychologues du point écoute parents.

La période de l’adolescence est marquée par une crise provoquée par des changements, qui apparaissent dès la puberté avec notamment des changements corporels.

L’un des enjeux pour l’adolescent est la construction de son identité : le jeune va devoir se construire au moment du passage du monde de l’enfance vers celui du monde adulte.  Il doit s’affirmer sans retomber dans la toute puissance, qui est une résurgence de l’enfance. C’est une période fragile d’un point de vue narcissique, où l’ado doit poursuivre la construction de l’estime de soi.

Cette transformation physique aura un impact sur l’adolescent et sa relation à l’adulte comme par exemple le lien sexuel qui résulte de ces modifications (par exemple, le jeune n’accepte pas de la même façon la relation physique avec l’autre et navigue constamment entre le comportement d’un enfant et celui d’un ado-adulte).

Cette rupture avec l’enfance où tout est possible, instaure une perte de quiétude dans la vie de l’ado.

Pour la surmonter, il développe donc son esprit critique et met fin à une attitude de soumission propre aux enfants. Il s’en suit par conséquent une attitude d’opposition et de conflit avec l’adulte. Cette opposition est nécessaire à la distanciation de l’ado par rapport à ses pairs : l’ado doit ajuster sa place par rapport à ses parents.

Cette construction de l’individu passe par un changement de l’image de soi : certains sont fiers de leur image et le montre ostensiblement, d’autres la cachent.

Cette construction passe par des phases de recherche et se traduit souvent par une recherche vestimentaire (vêtements amples pour se cacher), une phase d’apprentissage de son corps (avec une certaine maladresse dans les mouvements).

Un des problèmes actuels est la société du tout tout de suite. De plus, notre société pose problème aux ados qui ont besoin de se construire par la distanciation en prenant leur distance avec leurs parents (ex du portable). Le conflit s’avère nécessaire à l’adolescent pour se positionner par rapport à ses parents.

La prise de risque (consommations,…) marque également cette période.

2.   Discussion sur le conflit entre ado et parents.

Maman X : « Encore faut-il être capable de gérer le conflit !

IPT : - Effectivement, et la difficulté est d’être capable de se positionner par rapport au conflit : savoir le gérer sans l’alimenter en se positionnant à la bonne distance par rapport à l’enfant et accepter d’être à l’écart et accepter le va et vient affectif et éviter le miroir entre le comportement de l’ado et celui des parents. Il faut aider l’ado en marquant la différence entre un ado et un adulte. Les parents peuvent venir au point écoute parents pour se faire aider sur leur positionnement.

J’ajoute que vous n’êtes pas seuls face à vos ados, il existe une communauté autour des ados.

Les ados ont besoin des copains qui prennent de plus en plus d’importance, les parents doivent comprendre que c’est nécessaire même s’ils gardent un droit de regard sur ces fréquentations.

Pour aider l’ado à se construite, il est nécessaire de poser un cadre dans lequel il peut déployer son autonomie (par exemple, le travail scolaire avec un développement de l’autonomie tout en gardant un cadre d’exigence au niveau des résultats par exemple). »

Il s’en suit une discussion sur le cadre d’exigences imposé aux ados : bien fixer les limites, pas trop serrées, quand sanctionner efficacement les transgressions qui ne manqueront pas de se produire.

Il serait intéressant d’amorcer une réflexion sur ce qui se passe entre les parents, les adultes et les ados afin de réagir en conséquence et de travailler sur le sens des agissements des adolescents et de se demander ce que laissent transparaitre leurs actes.

Par exemple, il semble important au moment d’une prise de sanction d’envisager le message véhiculé par cette sanction. L’idéal étant d’adapter le  plus possible cette sanction à la transgression tout en gardant à l’esprit le sens de cette transgression qui a motivé cette sanction.

Maman Y : « Comment parler et quand parler efficacement aux ados ?

IPT : - Il ne faut pas hésiter quand il existe un conflit avec un ado, à engager une discussion. Ne pas hésiter non plus à faire intervenir un tiers pour sortir du conflit et reprendre une place de dialogue constructif avec l’ado.

Essayer de comprendre le sens des actes des ados semble également pertinent pour éviter les malentendus et réagir de façon efficace.

Maman Z : - Peut-on préparer les enfants à l’adolescence ?

IPT : - Non. Il ne suffit pas de discuter avec ses enfants des problèmes liés à l’adolescence pour leur éviter de faire leur propre expérience. Mais on peut toujours discuter avec lui de son comportement, de ses copains, travailler sur son estime de soi par le biais de programmes de développement des compétences psychosociales par exemple. Il faut néanmoins bien adapter son discours par rapport au public cible.

A l’adolescence, il faut mettre en mots le plus possible pour limiter la mise en actes. Dans de ce cadre il semble important de travailler sur les adultes de confiance.

L’adolescence peut être révélatrice du fonctionnement de la cellule familiale et certaines thérapies familiales peuvent débloquer des situations explosives.

Les parents angoissent sur la réussite scolaire de leurs ados et impose une pression qui se fait l’écho ou qui est le résultat de la pression que met la société sur la réussite des enfants, des adultes, des parents voir des familles.

Il semble donc intéressant de favoriser le dialogue en la matière et de se poser des questions simples avec l’ado comme par exemple, pourquoi ce métier ? »

Fin de la réunion vers 21h00.

Pour le CESC                                                               M. Le Faucheur

Intervention IPT du 10 décembre 2010 au collège de Bréval

Posté par nenuphars78 à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2010

INFORMATION DYSLEXIE

Des parents, des adultes DYS, des professionnels de la santé et des
enseignants spécialisés dans les problèmes de dyslexie mettront
bénévolement leurs connaissances dans le domaine des DYS au service du
public présent.

Le 10-10-2010
14h à 18h
Centre social Municipal
4 allée Guy Boniface
78990 ELANCOURT

Programme :

15h : Discussion avec la salle

14h : Reportage / témoignages sur la dyslexie

16h – 17h : Projection du film « Dyslexie Le mal des mots » de Jean Vercoutère

17h – 18h : Les parents les adultes et les enfants seront reçus en particulier par un membre de l’association

Posté par nenuphars78 à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »