Introduction :

Pourquoi cette réunion ?

Ø    Une demande forte des parents de l’année dernière au cours des différentes réunions parents/professeurs. Des parents étaient demandeurs de conseils face à certains comportements de leurs ados, pour lesquels ils avaient du mal à faire face (manque de sommeil à cause de jeux vidéos;…).Ces comportements avaient des répercussions importantes voir très importantes sur les résultats scolaires et les relations au sein de la famille.

Ø    Au cours d’une formation proposée par IPT, il a semblé pertinent aux professeurs, que les parents entendent un discourt de professionnel pour décrire les adolescents. Un discourt clair et accessible à tous, qui pourrait faciliter le dialogue entre les parents et leurs ados.

Les projets de prévention dans l’établissement pour la promotion de la santé :

Actuellement, un projet d’adulte ressource se met en place dans l’établissement.

Les élèves en décrochage ou avec un comportement déviant sont repérés par l’équipe pédagogique.

Un projet de prévention en construction sur le niveau 6ème, avec notamment une approche de développement des compétences psychosociales pourrait être mis en place.

Rappel compétences psychosociales : « la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne.

Cette démarche favorise la promotion de la santé par tout ce qui a trait au renforcement de l’estime de soi.

Ces compétences psychosociales sont par couples :

Savoir résoudre un problème

Savoir communiquer efficacement

Avoir conscience de soi

Savoir gérer son stress

Avoir une pensée créative

Savoir prendre une décision

Etre habile dans les relations interpersonnelles

Avoir de l’empathie pour les autres

Savoir gérer ses émotions

Avoir une pensée critique

Conférence par Mme Christelle LELONG et Mme Aude STEHELIN psychologues du point écoute parents d’IPT.

1.    Présentation d’IPT et de sa démarche de soutien à la parentalité avec une possibilité d’écoute des parents.

L’association IPT offre la possibilité aux parents d’être entendu et de solliciter une aide des psychologues du point écoute parents.

La période de l’adolescence est marquée par une crise provoquée par des changements, qui apparaissent dès la puberté avec notamment des changements corporels.

L’un des enjeux pour l’adolescent est la construction de son identité : le jeune va devoir se construire au moment du passage du monde de l’enfance vers celui du monde adulte.  Il doit s’affirmer sans retomber dans la toute puissance, qui est une résurgence de l’enfance. C’est une période fragile d’un point de vue narcissique, où l’ado doit poursuivre la construction de l’estime de soi.

Cette transformation physique aura un impact sur l’adolescent et sa relation à l’adulte comme par exemple le lien sexuel qui résulte de ces modifications (par exemple, le jeune n’accepte pas de la même façon la relation physique avec l’autre et navigue constamment entre le comportement d’un enfant et celui d’un ado-adulte).

Cette rupture avec l’enfance où tout est possible, instaure une perte de quiétude dans la vie de l’ado.

Pour la surmonter, il développe donc son esprit critique et met fin à une attitude de soumission propre aux enfants. Il s’en suit par conséquent une attitude d’opposition et de conflit avec l’adulte. Cette opposition est nécessaire à la distanciation de l’ado par rapport à ses pairs : l’ado doit ajuster sa place par rapport à ses parents.

Cette construction de l’individu passe par un changement de l’image de soi : certains sont fiers de leur image et le montre ostensiblement, d’autres la cachent.

Cette construction passe par des phases de recherche et se traduit souvent par une recherche vestimentaire (vêtements amples pour se cacher), une phase d’apprentissage de son corps (avec une certaine maladresse dans les mouvements).

Un des problèmes actuels est la société du tout tout de suite. De plus, notre société pose problème aux ados qui ont besoin de se construire par la distanciation en prenant leur distance avec leurs parents (ex du portable). Le conflit s’avère nécessaire à l’adolescent pour se positionner par rapport à ses parents.

La prise de risque (consommations,…) marque également cette période.

2.   Discussion sur le conflit entre ado et parents.

Maman X : « Encore faut-il être capable de gérer le conflit !

IPT : - Effectivement, et la difficulté est d’être capable de se positionner par rapport au conflit : savoir le gérer sans l’alimenter en se positionnant à la bonne distance par rapport à l’enfant et accepter d’être à l’écart et accepter le va et vient affectif et éviter le miroir entre le comportement de l’ado et celui des parents. Il faut aider l’ado en marquant la différence entre un ado et un adulte. Les parents peuvent venir au point écoute parents pour se faire aider sur leur positionnement.

J’ajoute que vous n’êtes pas seuls face à vos ados, il existe une communauté autour des ados.

Les ados ont besoin des copains qui prennent de plus en plus d’importance, les parents doivent comprendre que c’est nécessaire même s’ils gardent un droit de regard sur ces fréquentations.

Pour aider l’ado à se construite, il est nécessaire de poser un cadre dans lequel il peut déployer son autonomie (par exemple, le travail scolaire avec un développement de l’autonomie tout en gardant un cadre d’exigence au niveau des résultats par exemple). »

Il s’en suit une discussion sur le cadre d’exigences imposé aux ados : bien fixer les limites, pas trop serrées, quand sanctionner efficacement les transgressions qui ne manqueront pas de se produire.

Il serait intéressant d’amorcer une réflexion sur ce qui se passe entre les parents, les adultes et les ados afin de réagir en conséquence et de travailler sur le sens des agissements des adolescents et de se demander ce que laissent transparaitre leurs actes.

Par exemple, il semble important au moment d’une prise de sanction d’envisager le message véhiculé par cette sanction. L’idéal étant d’adapter le  plus possible cette sanction à la transgression tout en gardant à l’esprit le sens de cette transgression qui a motivé cette sanction.

Maman Y : « Comment parler et quand parler efficacement aux ados ?

IPT : - Il ne faut pas hésiter quand il existe un conflit avec un ado, à engager une discussion. Ne pas hésiter non plus à faire intervenir un tiers pour sortir du conflit et reprendre une place de dialogue constructif avec l’ado.

Essayer de comprendre le sens des actes des ados semble également pertinent pour éviter les malentendus et réagir de façon efficace.

Maman Z : - Peut-on préparer les enfants à l’adolescence ?

IPT : - Non. Il ne suffit pas de discuter avec ses enfants des problèmes liés à l’adolescence pour leur éviter de faire leur propre expérience. Mais on peut toujours discuter avec lui de son comportement, de ses copains, travailler sur son estime de soi par le biais de programmes de développement des compétences psychosociales par exemple. Il faut néanmoins bien adapter son discours par rapport au public cible.

A l’adolescence, il faut mettre en mots le plus possible pour limiter la mise en actes. Dans de ce cadre il semble important de travailler sur les adultes de confiance.

L’adolescence peut être révélatrice du fonctionnement de la cellule familiale et certaines thérapies familiales peuvent débloquer des situations explosives.

Les parents angoissent sur la réussite scolaire de leurs ados et impose une pression qui se fait l’écho ou qui est le résultat de la pression que met la société sur la réussite des enfants, des adultes, des parents voir des familles.

Il semble donc intéressant de favoriser le dialogue en la matière et de se poser des questions simples avec l’ado comme par exemple, pourquoi ce métier ? »

Fin de la réunion vers 21h00.

Pour le CESC                                                               M. Le Faucheur

Intervention IPT du 10 décembre 2010 au collège de Bréval